AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Warrior's Melody RPG

Une vaste forêt, quatre Clans dont les membres sont dotés de pouvoirs et une destinée. Notre destinée.
 

Partagez | 
 

 Palette ni wa Kimi ga Ippai - My Palette is Full of you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masque du Chagrin
avatar



Masque du Chagrin.
» Tueur en série

270 messages.
Inscrit le 29/07/2015.



MessageSujet: Palette ni wa Kimi ga Ippai - My Palette is Full of you.   Sam 9 Juil - 14:55

Heyyy les boules de poil !
Je vous explique tout ça à la fin du message. Le lien en-dessous de l'image est une chanson qui va avec le texte, vous pouvez l'écouter au fur et à mesure que vous lisez. :3


Palette ni wa Kimi ga IppaiMasque du Chagrin


https://www.youtube.com/watch?v=ECRK0HIkbQs

« Dans une palette
En aluminium,
Je danse, danse avec toi.
Le son de la nuit, qui est le son de la pluie
Qui tombe, est un son d'une certaine couleur. »

         Au cœur de la nuit, je marche d'un pas discret dans les bois sur lesquels pèse un épais voile de silence. J'avance sans faire le moindre bruit ; c'est une capacité qui m'est propre, ainsi qu'à tous ceux de mon Clan, après tout. J'ai beau être de nature maladroite —et en être parfaitement conscient—, cette fois-ci je suis aussi silencieux qu'une ombre. Je ne sais pas moi-même ce qu'il me prend ; j'ai juste… eu soudain l'envie pressante de sortir, de respirer, de penser. Tous les autres félins somnolaient dans le camp : la patrouille de minuit venait tout juste de rentrer et les guerriers éreintés se rendormaient quand je me suis faufilé hors de la tanière pour cette petite escapade. Je suis descendu d'un des arbres sur lesquels repose notre camp avec le plus de discrétion possible, en évitant de faire craquer les branches ou bruisser les feuilles comme j'ai l'habitude de le faire avec nonchalance. Non pas que je n'aie pas le droit de sortir, vu mon rang —un guerrier doit pouvoir être libre de faire à peu près ce qu'il veut du moment qu'il sait en prendre les responsabilités, je suppose—, mais je n'avais aucune envie qu'on me pose des questions auxquelles je n'avais peut-être pas moi-même la réponse. Je ne sais pas, malgré l'heure tardive —ou plutôt, très matinale—, j'avais vraiment le sentiment que sortir me dégourdir les pattes dans un endroit calme me ferait le plus grand bien. Je n'ai pas l'habitude d'être posé et de m'arrêter pour réfléchir, mais quelquefois c'est différent, et je ressens réellement le besoin de rester seul pour me plonger dans mes pensées.

         …C'est seulement un masque après tout.

         J'arrive finalement là où me portaient mes pas. À la lisière de la forêt, juste là où les arbres se séparent et où les feuilles se raréfient pour laisser apparaître la voûte étoilée. La nuit est belle, silencieuse, et j'ai rarement l'occasion de voir ce ciel puisque nous autres membres du Clan de l'Illusion, nous passons notre temps sous le couvert des arbres. Ah, bien sûr ce n'est pas comme si nous ne voyions jamais le ciel, et depuis les hauteurs dans lequel se trouve notre camp, nous avons même une vue plutôt impressionnante sur la terre comme sur le ciel, mais pourtant il y a toujours ces feuilles qui cachent d'une manière ou d'une autre les détails du paysage. La saison la plus opportune pour contempler le ciel serait donc celle des Feuilles Mortes, mais lorsque les arbres commencent à se dénuder, des nuages se mettent généralement à se rassembler et le ciel reste très souvent gris jusqu'à ce que les premiers bourgeons éclosent ; c'est presque comme si la nature le faisait exprès… Alors le seul moyen pour moi d'admirer les étoiles est de me tenir ici, tout au bord de ces sous-bois qui constituent aussi mon monde tout entier, mais aussi tout près de la frontière, que je dois faire attention à ne pas dépasser. Et pourtant, j'adore ça, les étoiles. Bien sûr la forêt est magnifique elle aussi, surtout en ce moment. Tout est d'un vert plein de vie, les plantes fleurissent à tout-va, les insectes et les oiseaux bercent le tout la journée et le soir, les animaux semblent réapparaître, se réveiller tous ensemble du sommeil commun qu'est la saison des Neiges. C'est comme si le monde entier reprenait vie. Et c'est quelque chose de merveilleux, mais ce ciel, ce ciel est l'image même de la liberté à mes yeux. Le ciel est magnifique.

         C'est en sortant de l'abri que me procuraient les feuillages que je me rends compte de la fine pluie qui tombe du ciel, juste au dessus de la forêt. Le ciel est dégagé là où je l'observe, mais plus loin derrière moi, là d'où je viens, des nuages pleurent sur les arbres. C'est sûrement, en fait, parce que je me suis arrêté maintenant et que je n'ai plus besoin de me concentrer sur les mouvements que je fais puisque je me tiens désormais assis et immobile, que je le remarque au final. Le murmure de la pluie qui tombe et glisse sur les feuilles puis sur les branches des cimes est la seule mélodie qui vient troubler le silence nocturne.

         Au beau milieu de cette nuit, je regarde le ciel et je réfléchis, je réfléchis tout en l'écoutant. En écoutant le chant de la pluie. Il fait sombre et pourtant, bercé par ce son et guidé par la lumière des étoiles, c'est comme si j'y voyais tout en couleurs.

« La direction des jours suivants
Est au cœur de ton imagination de la relativité. »

         Je réfléchis. Je pense à l'avenir, à ce que je fais, ce que je suis. Ce que nous sommes, aussi. Je pense à ce qui nous unit. Qu'est-ce qui définit notre appartenance à un Clan ? Ah, il y a nos pouvoirs, bien sûr, mais… En fait, j'ai toujours trouvé ça injuste, la manière dont nous vivons. Qu'est-ce qui fait que nous possédons ces pouvoirs ? Celui de voler, de nager comme un poisson, de manier la chaleur ou de se fondre à la perfection dans le paysage ? Qu'est-ce qui nous donne ça ? Nos gènes ? La chance ?

         Nous vivons tous heureux, chacun dans nos propres petits camps douillets avec nos camarades qui partagent les mêmes facultés que nous. Enfin, c'est la façon dont nous nous forçons à voir les choses, pas vrai ? En réalité, nous sommes tous divisés, séparés par ces frontières et toujours à nous quereller sans cesse pour des territoires, et ça, juste parce que nous sommes différents. Sans parler des Solitaires. Ce sont juste des chats sans pouvoir, et pour cette raison ils sont rejetés de nos territoires sans avoir nul part ailleurs où aller. Est-ce que si jamais l'un d'entre nous naissait de parents possédant tous les deux un sang clanique, et qu'il n'avait pourtant pas de pouvoir, on le rejetterait et on le laisserait livré à lui-même dans la nature alors qu'il ne serait qu'un chaton ? Est-ce que la réalité de la vie dans un Clan est véritablement aussi cruelle que ça ?

« Les lycéens se colorent les cheveux,
Et les écoliers se tartinent le visage de boue,
Et ensuite, et ensuite, et ensuite, et ensuite,
Sans même connaître la couleur qui pourrait apparaître sur eux,
Les collégiens se colorent les bras,
Et les étudiants se colorent les poumons,
Et alors, et alors, et alors, et alors… »

         Au fond, toutes ces choses ne sont pas grand-chose de plus qu'un mensonge, pas vrai ? Si l'on en croit la légende, nos ancêtres étaient tous des chats normaux à l'origine. Des chats sans pouvoir. Oui ; d'après les histoires que les anciens se transmettent, tous les chats vivaient seuls avant la création des Clans ―c'est une évidence―, et leurs pouvoirs leur ont été accordés, afin qu'ils puissent face aux désastres de la nature, à partir du moment où ils ont commencé à se rassembler. Alors, n'est-ce pas cruel, n'est-ce pas injuste, que ces pouvoirs nous servent aujourd'hui à nous classer, nous répartir dans des Clans rivaux qui s'en servent au final pour ce battre ? Nous sommes tous les mêmes au fond. Les chats, tous ces chats… nous tous, nous nous mentons. Notre vie entière depuis notre naissance est basée sur un mensonge. Nous tous, nous nous attribuons des droits qui ne nous appartiennent pas. Nous ne pouvons pas décider qu'untel ou untel est destiné à vivre dans ce Clan-ci ou plutôt dans celui-là seulement à cause des capacités que lui ont donné sa naissance. Nous sommes les seuls à avoir décidé que les choses seraient ainsi et je suis certainement loin d'être le mieux placé pour pouvoir le dire, mais je… je ne pense pas que nos ancêtres aient souhaité que les pouvoirs servent à nous séparer de la sorte, et à exclure qui plus est ceux qui n'en possèdent pas. Nous n'avions pas à nous approprier ces droits, et pourtant nous l'avons fait. Nous sommes tous les mêmes, dans le fond. Certains avec quelques différences, certes, mais cela ne nous donne pas plus de mérite qu'à n'importe qui d'autre. Nous autres les chats de Clan nous sommes égoïstes. J'en suis parfaitement conscient et je suis certain que c'est le cas des autres aussi, au moins pour certains d'entre eux. J'ai beau agir comme si j'étais parfaitement insouciant et tout le reste, je vois parfaitement ces choses. Nous sommes tous des chats, non ? Nous sommes tous de la même couleur et pourtant certains s'en approprient d'autres, des couleurs qui ne définissent pas qui nous sommes et qui cachent notre véritable identité. Oui, certains jugent que nous sommes différents. Que nous sommes supérieurs ou bien que eux sont en-dessous. C'est seulement… terriblement injuste. À mes yeux, en agissant comme ça, nous ne méritons pas nos pouvoirs. Ces derniers existent pour que nous puissions nous protéger nous-mêmes et survivre, pas pour nous séparer et créer des conflits, des discriminations. Notre propre existence est erronée par les mensonges et les masques que nous avons créés nous-mêmes.

« En dehors de la palette
En aluminium,
De certaines couleurs qui ont été recouvertes,
Ce qui tombe est le son de la tristesse. »

         Et finalement je pense, je pense à ce monde qui est le notre. L'univers ne s'arrête pas aux limites de nos territoires, n'est-ce pas ? Comment est la vie au-delà de celle des Clans ? Je ne parle pas des Solitaires bien sûr, mais des chats qui vivent bien, bien plus loin d'ici, de nous et de nos coutumes. Est-ce que leurs vies ont elles aussi été dévastées par les fureurs de la nature ? Possèdent-ils des pouvoirs eux aussi, dans ce cas ? Existent-ils seulement ? Oh, oui, je pense qu'ils existent. Il serait presque prétentieux de prétendre que nous, les chats des Clans Ardent, des Nuages, de l'Écume et de l'Illusion, plus les quelques chats errants que nous croisons parfois sommes les seuls vivants dans ce monde. Sans parler des chats domestiques, ceux qui vivent chez les Bipèdes. Peut-êtres qu'ils ont des pouvoirs eux aussi ? La plupart des guerriers prétendent que ce n'est pas le cas, et que c'est dû au fait que les félins dépendant des Bipèdes n'ont pas besoin, et ne méritent pas ces pouvoirs. Mais, et si c'était faux ? Si, au moins certains d'entre eux, en avaient finalement ? À quoi leurs serviraient-ils ? Ne les mériteraient-ils pas davantage que nous-mêmes ? Et les chats vivants au-delà de nos frontières, en ont-ils eux aussi ? Je me demande comment ils vivent dans ce cas. Peut-être qu'ils sont tous en harmonie entre eux et avec les chats sans pouvoir… À moins que je ne rêve juste. Mais c'est que… je me demande si nous utilisons nos pouvoirs à bon escient. Si c'est vraiment ce que nos ancêtres désiraient lorsqu'ils nous les ont accordés.

         Le ciel commence à s'assombrir tandis que des nuages recouvrent petit à petit les étoiles. C'est comme si elles s'éteignaient une par une. La pluie continue de tomber, en toutes petites gouttelettes, et elle commence à m'atteindre au fur et à mesure que les nuages progressent. Je ne bouge cependant pas malgré ces larmes tombées du ciel sur le monde entier qui se mettent à perler sur mon pelage. Elles pourraient être, au final, une manifestation de la tristesse de nos ancêtres face à notre attitude. À moins que je ne divague juste…

« Aussi longtemps qu'il y aura de la tristesse dans les idées,
Il y aura de la colère dans les créations. »

         En fait, toute cette histoire, ça me… ça me fait de la peine, au fond. Je ne sais pas quoi penser de tout ça, je ne sais toujours pas si nous adoptons la bonne attitude et je ne sais pas ce que nous devrions faire si nous avions à changer. La seule chose dont je suis certain, c'est que je trouve notre monde injuste, mais au fond, qu'est-ce que je peux y faire ? Qui suis-je, moi ? Un minuscule guerrier au milieu de tous les Clans. Et pas celui qu'on prendrait le plus au sérieux qui plus est. Après tout, c'est moi qui ai choisi d'être comme ça, mais même si j'avais fait en sorte d'être un peu plus respecté, est-ce qu'on m'aurait écouté ? Dans le fond, c'est seulement mon propre point de vue. Les autres n'ont aucune raison de le partager. Et ça m'énerve, en fait, ça me met en colère toute cette histoire, en colère contre moi et contre le monde entier. Ce monde est cruel mais j'aurai beau me plaindre, je ne pourrai jamais rien y changer. Peut-être que je suis le seul à être en tort au final. Peut-être que je suis le seul à ne pas être satisfait par la situation ? MAIS ALORS QU'EST-CE QUE JE DOIS FAIRE POUR CHANGER CE MONDE INJUSTE ?

« Même quelqu'un comme moi a, quelque part, changé de couleur,
Car même toi tu as, quelque part, changé de couleur.
Et ensuite, et ensuite, et ensuite, et ensuite,
Nous allons complètement oublier notre couleur d'origine.
Nous nous sommes mélangés avec des couleurs toxiques,
Mais malgré ça, nous valsons joyeusement
Et alors, et alors, et alors, maintenant… »

         Je ne comprends plus. Je ne comprends plus ce qu'il se passe, ce que je dois faire, je ne comprends plus mes propres pensées. N'ai-je pas ma propre part de responsabilité dans tout ça, moi aussi ? Je ne me rappelle plus, je n'arrive pas à me souvenir à partir de quel moment j'ai commencé à penser de cette façon. Puisque autour de moi, tout me monde semble d'accord avec la situation dans laquelle nous vivons… Lorsque j'étais plus jeune, j'étais forcément influencé par mon entourage, non ? J'approuvais sûrement tout ça, pas vrai ? Alors pourquoi, comment, qu'est-ce qui a fait que j'ai changé ? Est-ce que j'ai réellement changé, en fait ? Je suis peut-être, finalement, juste le même que tous les autres. Mes pensées ne sont peut-être pas aussi claires et lumineuses que j'aimerais bien le faire croire. Je suis… au fond de moi, mes couleurs sont certainement aussi sales que celles de tout mon entourage. Et le pire, c'est que… je sais que je me suis mis tout seul là-dedans. Le pire c'est que je suis le seul auquel il revient de changer ça si ça ne me convient pas, mais je n'en suis pas capable. Et je le sais très bien.

         …Ouais, je le sais très bien… Tout ce que je me raconte à moi-même, ce n'est peut-être qu'une illusion au bout du compte. Après tout, ça a toujours été comme ça pour chacun d'entre nous. Notre propre existence est erronée par les mensonges et les masques que nous avons créés nous-mêmes.

« Je souhaite que les couleurs soient là…
Je souhaite que tu sois là…
Que dois-je faire ?
Je vais…
…procéder ainsi. »

         Je veux changer ce monde. Je veux juste, par n'importe quel moyen, que les choses deviennent différentes. J'ai l'impression que les choses sont ainsi : nous autres chats de Clans sommes gonflés d'orgueil en raison de nos pouvoirs et nous nous rassemblons avec nos pairs sans accepter les autres, que ce soient ceux qui possèdent un pouvoir différent ou ceux qui n'en ont tout simplement pas. Et je déteste ça. Mais après tout, ce sont de bien grandes ambitions pour quelqu'un comme moi, non ? Ai-je vraiment mon mot à dire ? Aurais-je seulement toujours une place dans le monde si jamais ce dernier changeait selon mes souhaits ce qui est, malheureusement pour mes idéaux, bien loin d'arriver― ? Si ça se trouve, je suis même le pire de tous, hein ? J'ai beau faire tous les efforts possible pour donner l'image d'un chat sympathique, qui aime le monde et tout le reste, peut-être que je suis en fait tout à fait détestable ? Est-ce que je ne perds pas un peu trop dans mes vœux ? Est-ce qu'on ne me répondrait pas quelque chose comme, si tu n'aimes pas le monde comme il est, il ne te reste qu'à le quitter, imbécile ? Et est-ce qu'on n'aurait pas raison de me dire des choses pareilles ? Oh, bien sûr, j'aime ma vie. J'ai envie de continuer d'exister et je veux, surtout, pouvoir le mériter. Mais j'ai juste envie de ne pas être le seul à pouvoir en profiter. Je veux que les autres puissent être heureux eux aussi. Les Solitaires également. En fait, tout ça, c'est juste que… j'essaie de me mettre à leur place, et je me sens juste terriblement seul. Affreusement triste. Je sais que je ne pourrai jamais partager leur point de vue, mais… quand je regarde le monde ciselé par les frontières et les conflits, ça me fait de la peine, et j'aimerais faire savoir à tous ces chats que rien ne nous empêcherait de vivre tous ensemble en harmonie. Et pourtant ça paraît impossible. Est-ce que je ne devrais pas juste… ?

« Bientôt, tout le monde le remarquera !
Et ensuite, tout le monde se rassemblera par ici !
Pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi…
Il n'y a aucune raison après tout.
Nous nous sommes mélangés avec les couleurs toxiques,
Nous disputant tout en valsant,
Et alors, et alors, et alors,
Et alors, et alors, et alors, maintenant… »

         …Non. Ça ne réglerait rien et je le sais très bien. Au fond, nous sommes presque tous nés avec ces idées en tête. Les frontières, les différences qui font que nous sommes séparés, tous ça nous avons toujours vécu avec. Quoi que je puisse faire, les choses ne changeront pas de sitôt. On ne peut tout simplement pas changer les idées et le mode de vie des Clans. Ou alors, c'est quelque chose qui s'apprendra petit à petit, avec beaucoup de temps. Mais quoi qu'il en soit, je ne verrai jamais le monde que j'espère de mon vivant, même moi je peux comprendre. Que je meure aujourd'hui ou dans plusieurs lunes, la situation n'en aura pas changé et ne changera pas pour autant, c'est aussi simple que ça et ça fait également partie de la dure réalité de nos vie. Il n'est pas aussi facile que ça d'échapper aux idéaux mis en place par nos ancêtres ; et c'est… c'est juste comme ça. Même si je le hurlais au monde entier, même si chaque chat de cette forêt prenait conscience de l'injustice et de la cruauté de notre mode de vie… Même si les autres partageaient mon point de vue et même si on se réunissait pour en parler, nous serions incapables de changer quoi que ce soit. Oui, voilà ; même nous tous réunis nous ne pouvons pas nous opposer à cette situation, et la raison est bien simple : par pur respect envers nos ancêtres qui résident désormais au ciel avec le Clan des Étoiles. Ils ont eux-même créé ces frontières et nous ne pouvons pas les supprimer parce que nous croyons en leur existence, en le fait qu'ils nous observent et nous protègent. Et j'y crois moi aussi, et je les respecte tout comme les autres. Mais voilà le problème. Même si nous sommes tous ensemble sur des territoires séparés, certes, mais ensemble dans ce… monde, disons, même si nous pensons de la même façon, nous continuerons de nous quereller, de nous battre. Il y aura toujours des batailles, et des chats mourront, et toutes ces choses ce sera juste pour la forme. Juste histoire de dire que nous vivons comme nos ancêtres l'ont eux-même choisi. Et à mes yeux c'est complètement insensé. Je fais partie de ce conflit moi aussi, en tant que guerrier du Clan de l'Illusion. Oui, je participe aux patrouilles, je marque les frontières et je les respecte moi aussi. Et pourtant je ne comprends pas. Nous n'avons aucune véritable raison de continuer tout ce petit jeu. Et pourtant… pourtant ça ne cessera jamais.

« Et ensuite, nous nous sommes déchirés,
Nous ne pourrons plus retourner à notre état d'origine.
Pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi…
Il n'y a aucune raison après tout.
Avec ce moi magnifique déchiré,
Et cet enfant venimeusement déchiré,
Et alors, et alors, et alors,
Et alors, et alors, et alors, maintenant… »

         Je dois sûrement accepter, au final, que les choses sont ainsi. Nous sommes tous victimes de ce monde, un monde qui a été créé et mis en place il y a bien longtemps, trop longtemps pour que nous puissions y changer quoi que ce soit. C'est juste que les choses sont ainsi. Le monde a beau être hideux, injuste, cruel, et tout le reste, nous n'y pouvons rien. Peut importe notre Clan, notre rang, notre âge, notre façon d'être, nous vivons tous soumis aux mêmes règles et rien ni personne ne peut le changer.

         …Je me dis parfois que j'aurais presque préféré être né sans aucun pouvoir, et pouvoir fuir cet endroit sans aucune responsabilité. Ce n'est pas comme si je parvenais à maîtriser mon pouvoir de toute manière ; parfois c'est comme s'il ne m'appartenait même pas. Mais ce n'est pas le cas, je suis un membre du Clan de l'Illusion et je ne peux pas l'oublier ni m'y soustraire. Je dois accepter cette vie telle qu'elle est et la parcourir jusqu'au bout.

         Oui, au fond je ne suis pas capable de grand-chose. Tout ce que j'ai à faire, c'est obéir aux ordres qu'on me donne, et regarder la souffrance de nos lois, nous regarder nous détruire les uns les autres à cause de ces stupides pouvoirs et frontières. À cause de ce monde dans lequel nous n'avons pas choisi de naître. Je n'ai rien à faire de plus. Je n'ai pas à réfléchir. Juste à continuer de coller ce stupide sourire sur mon visage et faire comme si rien n'était. Comme si je ne me doutais pas de la réalité de notre mode de vie.

         …Notre propre existence est erronée par les mensonges et les masques que nous avons créés nous-mêmes, de toute façon.

© Lady sur Epicode


Musique : Palette ni wa Kimi ga Ippai (My Palette is Full of You) - Powapowa-P ft Miku Hatsune.
Le texte en noir et en italique, c'est les paroles de la chanson. La traduction n'est pas de moi mais de Kurotsuki92i, voilà la vidéo qu'il a fait avec : https://www.youtube.com/watch?v=46l8uDW8qbU :)

Bon alors, c'est juste que quand j'ai écouté cette musique et que j'ai vu les paroles, toussa toussa, pour la première fois, je me suis dit que ça irait tellement bien avec Masque du Chagrin si j'écrivais quelque chose là-dessus... *^* Du coup, bah, voilà le fruit des réflexions de bb Chagrinou (ouais navrée Âme mais je t'aime plus //PAN//), j'attends pas particulièrement de réponse pour ça ni rien en fait, mais juste, voilà, c'était pour mon amusement personnel... xD Et puis au moins comme ça vous pouvez cerner un peu plus la personnalité du monsieur~ 

Voilà voilà ! Des bisous ! xDD
-va dormir-

~•~•~•~•~•~♥~•~•~•~•~•~

« Now you've used up all your luck; it's time to get what you deserve. »
Revenir en haut Aller en bas
Étoile du Présage
avatar



Étoile du Présage.
» Reine de la forêt !

3170 messages.
Inscrit le 21/11/2012.



MessageSujet: Re: Palette ni wa Kimi ga Ippai - My Palette is Full of you.   Lun 17 Oct - 5:56

Comment c'est beau. ♡

~•~•~•~•~•~♥~•~•~•~•~•~
Mercii Pattoune <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Âme Déchirée
avatar



Âme Déchirée.
» Légende

1227 messages.
Inscrit le 22/11/2012.



MessageSujet: Re: Palette ni wa Kimi ga Ippai - My Palette is Full of you.   Lun 17 Oct - 18:04

Merci Bambyyy ;w;
GNgnng j'ai trop envie de jouer Chagrin il est trokoul gnngng ;w;

~•~•~•~•~•~♥~•~•~•~•~•~

Set ablaze : I'll shine brighter than the stars...~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Palette ni wa Kimi ga Ippai - My Palette is Full of you.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Palette ni wa Kimi ga Ippai - My Palette is Full of you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bourg Palette, la ville rivale
» Palette de couleurs personnalisées
» Palette, le musée des couleurs : exposition à la bibliothèque
» Votre atelier...
» A la sortie de Bourg Palette (PV : Alice)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warrior's Melody RPG ::  :: Clan de l'Illusion :: Territoire :: Clairière-